Litté-13
Titre original : The Great Gatsby 
Titre français : Gatsby le Magnifique 
Auteur : Francis Scott Fitzgerald 
Parution : 1925 
Pays : États-Unis 
Genre : Roman 
Nombre de pages : 231 p. 

Résumé : Nous sommes au lendemain de la Grande Guerre, le mal du siècle envahit les âmes. C’est l’époque de la Prohibition et des fortunes rapides. En 1922, Jay Gatz, désormais Gatsby, se retrouve fabuleusement riche. Mille légendes courent sur son compte, qui n’empêchent pas les gens chic – et moins chic – de venir en troupe boire ses cocktails et danser sur ses pelouses. Gatsby le Magnifique joue la carte des folles dépenses pour éblouir Daisy, mariée à Tom Buchanan, un héritier millionnaire. 

Note : 4/5 
Avis : Ce roman fait partie des romans que j’ai beaucoup aimé. Je n’ai pas du tout détesté ma lecture et elle s’est même passée très rapidement, malgré le peu d’action. J’adore le personnage mystérieux qu’est Jay Gatsby et découvre au fil du roman qui il est réellement. J’aime que chaque personnage représente un «stéréotype de l’époque». Je m’explique : Daisy est la femme superficielle, elle représente le matérialisme (les années 20 sont tout de même les années folles) ; Jay est le jeune homme qui devient millionnaire grâce à la Prohibition et autres actions peu recommandables ; Tom ne pense qu’à lui-même, c’est un individualiste pur et simple, etc. Les autres aussi représentent chacun un «principe» de l’époque, ce qui est assez intéressant selon moi. J’aime ces personnages tous réunis et pourtant si différents. J’aime la passion obsessionnelle de Jay pour Daisy (même si je n’aime pas cette dernière et en plus elle est très stupide) car il reste accroché au passé, mais aussi parce qu’elle représente tout ce qu’il a désiré être (riche, jeune, jolie, elle vient d’une famille de riches et convenable). 

L’écriture de l’auteur m’a séduite, c’est très simple et très rapide à lire. Il y a très peu d’action, elle vient surtout à la fin, d’un coup. Tout déboule, ça se passe extrêmement rapidement, mais j’aime beaucoup puisque ça vous surprend d’un coup, ça vous laisse bouche-bée même si je m’en suis un peu doutée (étant donné les circonstances). On passe d’un roman assez calme, remplit de personnes superficielles (l’auteur voulait faire partie de ce monde hypocrite même s’il les critiquait) à une action qui vous prend à la gorge et qui se passe en quelques pages. 

Bref, pour les amateurs de romans au moment de la prohibition, ou même tout simplement les amoureux de romans, c’est une lecture à ne pas manquer. 

Citation : ‘‘Il prit l’une des piles de chemises et commença à les déplier devant nous – des chemises de fine batiste, de souple flanelle, de soie légère, et elles se froissaient en tombant, et la table disparaissait peu à peu sous leur fouillis multicolore. Et nous les admirions, et il en dépliait de nouvelles, un amoncellement opulent, moelleux, qui ne cessait de s’élever – chemises à carreaux, à chevrons, à rayures, orange fané, vert acide, pervenche, corail, brodées de monogrammes bleu marine. Soudain, avec un soupir étranglé, Daisy y enfouit le visage et fondit en larmes. 
- Si belles, si belles … 
Elle sanglotait, et sa voix se perdait dans la somptueuse épaisseur des étoffes. 
- Je suis tellement, tellement triste, de n’avoir jamais vu autant, autant de si belles chemises.’’ 

Adaptation cinématographique : Naturellement, il y en a eues, quatre d’ailleurs et je n’en ai vues aucune. Une en 1926, ensuite 1949 (intitulé Le Prix du silence, mais c’est l’histoire quand même), une autre en 1974 et une plus récente qui sortira en 2013, mettant en vedette Leonardo DiCaprio dans le rôle de Gatsby et Tobey McGuire dans le rôle de Nick. Je compte la voir, bien sûr. J’aimerai aussi regardé celle de 1974, quant aux deux autres, je verrais.
Libellés : edit post
3 Responses
  1. Elodie Says:

    Contente que ça t'ait plu, faut que je me lance alors :)


  2. Litté-13 Says:

    J'espère que ça te plaira ! :)


  3. Laura Says:

    Grande fan de Leo Dicaprio, je comptais voir le film mais ta critique me donne également très envie de lire le livre! Je pense qu'il est possible que je me laisse tenter un jour :)


Enregistrer un commentaire