Litté-13
Couverture Le portrait de Dorian GrayTitre original : The Picture of Dorian Gray
Titre français : Le Portrait de Dorian Gray
Auteur : Oscar Wilde
Parution : 1890
Pays : Irlande

Type : Roman
Genre : Philosophique
Mouvement : Esthétisme

Édition : Caractère inc.
Collection : La Bibliothèque du Collectionneur
Traducteurs : Eugène Tardieu et George Maurevert
Nombre de pages : 323 p.

Quatrième de couverture / résumé : Dorian est un jeune homme très beau et élégant, mais le portrait que peint son ami Basil Hallward changera sa vie.

Note : 16/20
Avis : Wilde est célèbre pour cet unique roman qu’il a écrit dans toute sa vie. Ce roman représente très bien le dandysme de cette époque (le personnage d’Henry en est un et Oscar Wilde l’était lui aussi). Le culte de la jeunesse, de la beauté éternelle, des arts, de tout ce qui est beau … Le Portrait de Dorian Gray est un grand classique de la littérature et on comprend aisément pourquoi ! L’écriture de Wilde est superbe, les descriptions sont très détaillées même si je dois avouer qu’à certains moments je me suis quelque peu ennuyée (quand il passait surtout une dizaine de pages à expliquer les pierres précieuses …). Mais exceptez ce petit contretemps, il n’y avait absolument rien qui pouvait gêner ma lecture. Mais passons au sujet, le centre de l’histoire : le tableau de Dorian Gray qui dévore ses imperfections : c’est tout simplement génial. Wilde aborde le sujet de la jeunesse éternelle en montrant la perversion de l’âme, ici celui de Dorian, qui fait souffrir les autres et s’en lave les mains puisqu’il reste toujours jeune et beau et qui ne ressent plus rien. Le narcissisme dont il est atteint lui ronge totalement l’âme et il ne pense qu’à lui-même et plus du tout aux autres, si bien qu’il sombre de plus en plus. Et j’adore ! Il est punit pour tous ses crimes, il en devient complètement fou. Les personnages sont tous très intéressants et y apportent chacun leur petite touche personnelle. Même Basil, que je trouve ennuyant, apporte quelque chose à l’histoire et sans lui ce ne serait pas la même et elle serait sûrement mauvaise. Enfin, c’est un roman que tous doivent lire au moins une fois.

Extrait : « Comme il tournait la poignée de la porte, ses yeux tombèrent sur son portrait peint par Basil Hallward ; il tressaillit d’étonnement … Dans le peu de lumière traversant les rideaux de soie crème, la face lui parut un peu changée. L’expression semblait différente. On eût dit qu’il y avait comme une touche de cruauté dans la bouche. L’étrange expression qu’il avait surprise dans la face y demeurait, plus perceptible encore. La palpitante lumière montrait des lignes de cruauté comme si lui-même, après avoir fait quelque horrible chose, les surprenait sur sa face dans un miroir … Qu’est-ce que cela voulait dire ? Il frotta ses yeux, s’approcha plus encore du tableau et l’examina de nouveau. Personne n’y avait touché, certes, et cependant il était hors de doute que quelque chose y avait été changé … Il ne rêvait pas ! La chose était horriblement apparente … »

Adaptations cinématographiques : Il y a eu plusieurs adaptations cinématographiques mais je vais vous parler de celle que j’ai vue, sortie en 2009, mettant en vedette Ben Barnes : Dorian Gray. Je l’ai vu très récemment, alors que j’étais environ à la moitié de ma lecture : elle passait à la télévision et j’ai tout de même été déçue. La fin n’est pas la même du tout, Dorian Gray qui tombe amoureux de la fille de Lord Henry (lui, avec une fille ? non, je ne le vois pas du tout père de famille et encore moins joué au papa poule comme il le fait !) et veut s’enfuir avec elle … et le dénouement … je n’ose pas du tout le raconter, j’étais bouche-bée tellement c’était mauvais ! Enfin, il faut voir ce film sans pensé qu’il suivra le roman puisqu’il y a trop de différences.


6/20
Libellés : , edit post
3 Responses
  1. Nyx Says:

    Contente que tu aies pu le finir ;) (et que tu l'aies adoré bien sûr) !


  2. Elodie Says:

    Ca donne envie, comme je dois le lire pour le Baby Challenge ça tombe bien :)


  3. Litté-13 Says:

    J'espère que tu vas aimer ! Tu me diras ce que tu en auras pensé !


Enregistrer un commentaire